Vous êtes ici

Comité de direction, ADC SA sur une bonne trajectoire

Comité de Direction Septembre 2016

C’est une grande première à ADC SA , le déroulement parfait du budget d’exécution  à près de 80%,  à mi-parcours.  Cette embellie s’explique par la maturation des projets engagés.  La finalisation des études, la disponibilité des Dossiers d’appel d’offres   ont facilité la réalisation de nombreux projets parmi lesquels la rénovation des chaussées aéronautiques à l’aéroport international de Douala, l’acquisition du matériel d’assistance, la construction de deux forages avec bâches à eau  pour l’alimentation autonome en eau potable  de l’aérogare passagers de Douala et les travaux d’aménagement de la 2ème bretelle. Atteste martin Bemelingué  Chef de la division des contrôles lors de la présentation de l’évaluation de la mise en œuvre du plan d’actions 2016 qui constituait, le premier point inscrit à l’ordre du jour.

Suivra l’intervention du  directeur financier, qui  a fait le point sur le recouvrement. On retiendra un taux  de recouvrement  en hausse de 27% par rapport au recouvrement de la même période en 2015.  Soit 87% de recouvrement  à terme, contre 12,73%  au comptant.  C’est également une belle progression. Néanmoins,  pour plus d’efficacité, le directeur général a instruit de faire passer certaines créances douteuses au comptant et de parfaire le système de facturation.

La direction technique représentée par monsieur  Nkoulou hubert, a fait un état de lieu de ses différents démembrements. Elle a également fait ressortir le taux de disponibilité  des équipements qui oscille autour de 80% en moyenne sur l’ensemble des plates-formes.

Au-delà  de  toutes ces avancées significatives, le directeur général a instruit  ses principaux collaborateurs à privilégier la qualité de la dépense. Aussi, certaines actions ont été prescrites  pour plus d’efficacité, notamment ; l’établissement  d’une visibilité sur ce qui reste à faire  tout en restant cohérent, la mise sur pied d’une campagne marketing agressive pour la commercialisation des salons privatifs, la mise en place d’une nomenclature des emplois, la continuité dans l’élargissement des compétences, l’amélioration de la gestion des carrières, la conception d’un schéma directeur informatique ,l’établissement de la cartographie des risques.

A l’issue dudit comité la directeur général a instruit l’inspection générale d’établir un calendrier  pour  la  programmation des Comités de direction et des Réunions de coordination.