Vous êtes ici

Cérémonie d’ouverture de lancement des activités de sensibilisation de la préservation foncière de l’aéroport de Yaoundé – Nsimalen.

Le 14 février 2019 à la Chapelle Saint Pierre et Paul de Nsimalen,  la Cameroon Civil Aviation Authority (CCAA) a tenu une séance éducative  en faveur des riverains de l’Aéroport International de Yaoundé-Nsimalen afin de leur présenter les enjeux de la préservation du domaine aéroportuaire et les risques encourus en cas d’occupation illicite.

Le Ministre des Transports, Massena Ngalle Bibehe a ouvert les travaux de la cérémonie de lancement de cette campagne de sensibilisation en présence des populations riveraines et d’autorités locales. Les objectifs majeurs de cette campagne de sensibilisation sont focalises sur la préservation des réserves foncières des domaines aéroportuaires, la libération des parcelles qui ont déjà fait l’objet des tiers afin d’annuler tous les actes administratifs, c’est à dire, titres fonciers, et surtout éduquer les populations sur les risques qu’ils encourent face au non-respect de ces lois.

D’après un rapport de l’OACI, les aéroports internationaux du Cameroun, plus précisément celui de Yaoundé – Nsimalen  sont qualifiés comme à haut risque en raisons des populations installées sur la piste d’atterrissage. Celles-ci y cultivent des champs de maïs, et y construisent. Les habitants sont exposés à des déficiences pouvant affecter leur santé, ils n’auraient aucune chance de survie en cas d’accident.

A la suite de cette campagne de sensibilisation, les populations et les autorités locales et administratives devraient être capable de prendre conscience des risques et enjeux de la préservation des réserves aéroportuaires, et aussi renforcer les liens entre les différentes parties prenantes.

Un échange pareil avait déjà été organisé  avec les riverains de l’aéroport de Douala.