Vous êtes ici

ADC SA accentue la lutte contre le péril animalier et aviaire dans les aéroports internationaux de Yaoundé Nismalen et Douala.

Après  les écarts relevés par  les audits de sûreté réalisés par l’Organisation de l’Aviation Civile Internationale (OACI) en 2015,  ADC S.A dans son domaine de compétence, a levé les écarts en vue de la certification de l’aéroport international de Yaoundé nsimalen. Dans le cadre de la lutte contre le péril animalier et aviaire, des personnels ont été formés au tir et  à la prévention. Du matériel roulant a été acquis. Aussi, les populations riveraines  ont été sensibilisées, et un contrat signé avec la société Hysacam pour le ramassage spontané des déchets à l’aéroport.

 Pour prendre le pouls de ces avancées,  le ministre des Transports Jean Ernest Massena Bibehe a souhaité que l’aéroport international de Yaoundé Nsimalen serve de cadre à la tenue de la deuxième rencontre du Comité National de prévention du risque aviaire et animalier. Il s’agit d’une instance qui siège tous les ans à l’effet d’apporter des solutions  à la réduction des risques d’accidents d’avions liés à la présence d’oiseaux et d’animaux dans les aires de mouvements.

Le Directeur général de ADC SA ,   Thomas Owona Assoumou, prenant part aux dites assises, a mis en exergue l’importance de la prévention  dans cette lutte contre le péril animalier.  Le ministre des Transports a pu apprécier les avancées et les différentes stratégies mises en place par les structures sous tutelles en charge du secteur aérien, pour la sécurisation du transport aérien.